Fédération des MJC d’Alsace

Association fédérative d’éducation populaire

Facebook Issuu Youtube

HISTORIQUE

Après la réactivation des différents mouvements nés du Front Populaire de 1936, les membres fondateurs des M.J.C. défendaient, par le biais de leurs statuts, l'idée suivante :

Faire prendre conscience à la population, aux jeunes comme aux adultes, de leurs aptitudes à développer leur personnalité et à se préparer à devenir des citoyens actifs et responsables d'une communauté vivante.

 

En 1948, suite aux besoins exprimés par les M.J.C. de NEUWILLER LA ROCHE, MARCKOLSHEIM, WEYER, MACKWILLER, ainsi que les Foyers Ruraux d'OBERHOFFEN et de KIRRBERG, s'est créée la Fédération Départementale des Maisons des Jeunes et de la Culture du Bas-Rhin (FDMJC 67), association fédérative de culture populaire qui avait pour but essentiel de faciliter sur le plan départemental, la création, le fonctionnement et la liaison des MJC.

C'est à cette époque que s'est écrite toute l'histoire contemporaine de la FDMJC qui peut se résumer à :
  • Une volonté d'action tournée vers le monde rural
  • La volonté de développer des partenariats avec l'école et toutes les forces vives des territoires
  • Un souci d'inscrire l'action dans le cadre des politiques définies en matière d'éducation, de familles.

Très vite, la FDMJC 67 s'est développée jusqu'à la fin des années 60 où elle était composée d'environ 30 MJC.


En 1976
, après une période de réflexion initiée par le Conseil d’Administration autour du mot d’ordre « l’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain », un animateur départemental a été recruté avec pour mission de faire en sorte que la FDMJC redevienne un outil efficace et reconnu au service des MJC et des territoires. En effet, c’est à cette même période que se déclinait, en liaison avec la naissance du mouvement de développement local, l'analyse qu'en milieu rural, il fallait apprendre à faire ensemble ce que chacun ne savait ou ne pouvait pas faire isolément. 

Les premiers pas d’un projet nouveau

Dans les années 1979-1981, l'idée prend forme d'une prise en compte de l'enfance et de la jeunesse par des associations de bénévoles aidées par un animateur professionnel. Le manque de moyens financiers de ces associations nécessite de se "partager" le même animateur professionnel sur un très large territoire, ou de faire appel à des personnels en contrat précaire et non formés : TUC, objecteurs...

Face à la fragilisation du monde rural (détérioration de la vie sociale par fermeture de commerces, d'écoles, de petites entreprises, perte de matière grise liée au départ des jeunes ayant mené des études, difficultés d'intégration de nouveaux habitants de lotissements, dégradation du tissu associatif, mal vivre des jeunes ruraux, perte
d'influence des églises et paroisses...)


La FDMJC du Bas-Rhin réussit, par des actions de préfiguration, à crédibiliser l'idée que l'animation socioculturelle peut être un réel levier d'une politique de développement local.


Ses propositions pour une animation intercommunale sont prises en compte par la Région Alsace et l'État puis par le Conseil Général du Bas-Rhin, la CAF.


L'argument initial réside dans l'idée que chaque habitant, chaque classe d'âge prenne conscience qu'il ou elle est un acteur indispensable d'un projet de développement local "Met enander schaffe mer's" était le titre d'une vidéo tournée à l'époque par la FDMJC : "Ensemble, nous y arriverons".

Le développement de la FDMJC 67 depuis 1983

Depuis 1983, le développement de la FDMJC a connu une croissance par paliers.

Cette croissance s’est construite de manière territoriale et thématique à travers l’accompagnement des collectivités locales et des associations du réseau.
  • Territoriale
La FDMJC a fait le choix d’accompagner les collectivités locales qui l’ont sollicitée dans le développement de leur politique d’animation socioculturelle en direction de la Jeunesse, afin de pouvoir ‘diffuser son projet’, ‘servir la jeunesse’ et gagner en reconnaissance.

Chaque période post-électorale a été pour la FDMJC une période de développement important.
  •  Périscolaire
La transformation de notre société, le besoin croissant de nouveaux modes de garde pour les enfants, a généré une prise de conscience massive des élus locaux de la nécessité de créer des structures d’accueil périscolaire.

Dans ce cadre, le Conseil d’Administration de la FDMJC a pris une décision politique : « nous accompagnerons ces sollicitations lorsque nous serons en relation sur la question de la politique Jeunesse afin de favoriser les passerelles enfance-jeunesse et construire un partenariat global avec les collectivités locales. »

Dans le respect de cette ligne politique la FDMJC a accompagné les nombreuses sollicitations des collectivités tantôt dans le cadre de convention, tantôt dans le cadre de délégation de service public qui l’amène aujourd’hui à gérer de nombreuses structures d’accueil périscolaire dans le Bas-Rhin.
  • Vie Associative
Outre le fait que la FDMJC soit une tête de réseau associative qui fédère aujourd’hui 58 associations dans le département, auxquelles elle apporte aide, conseils, services… la FDMJC gère de manière expérimentale, dans le cadre d’une convention de partenariat une maison des associations dans le nord du département.
  • Projet culturel
Les MJC sont, par essence, à travers le « C », des lieux d’émergence, de vie et de programmation culturelle, et à ce titre, la FDMJC agit au quotidien, au service de son réseau, dans le développement d’actions culturelles, la promotion d’artistes locaux, le développement de besoins de culture pour et par les habitants.

C’est dans ce cadre qu’une convention de partenariat a été signée avec la commune de Geispolsheim pour la gestion d'une structure à vocation culturelle « Espace Malraux ».

La FDMJC du Bas-Rhin devient FDMJC d’Alsace

C’est en mai 2015, qu’ont été votés les nouveaux statuts de la FDMJC, qui lui donnent une dimension régionale.

L’intérêt de cette régionalisation est pluriel et vise à :

  • Permettre aux associations Haut-Rhinoises en lien avec le réseau des MJC de pouvoir, si elles le souhaitent, adhérer à une Fédération et bénéficier ainsi des services du réseau
  • Pouvoir mieux représenter le réseau des MJC à l’échelle, d’une part, de l’Alsace, mais également de la nouvelle région en construction, Le Grand Est.
  • Adhérer à la Confédération des MJC de France en lieu et place de l’URMJC

Le réseau de la FDMJC aujourd’hui

  • 37 structures d'accueil périscolaire, situées dans le Bas-Rhin
  • 61 associations ayant, suite aux dynamiques engagées sur les territoires, été redynamisées, créées ou ayant rejoint la FDMJC car poursuivant des buts similaires.
  • 21 services d'animation de collectivités (communes ou structures intercommunales) avec lesquelles la FDMJC a passé convention pour la mise en œuvre d'une politique d'animation socioculturelle.
  • conventions spécifiques autour des questions liées à l’action culturelle et implication dans les Nouvelles Activités Pédagogiques